Cérémonie de lancement du PROJET de Formation Accompagnement et Insertion dans le Domaine Portuaire- FAIDOP

 


Communiqué de presse

Nouakchott, 23 Mars 2021

Le Centre de Formation et d’Echanges à Distance (CFED) de Nouakchott a abrité, le Mardi
23 Mars 2021, la cérémonie de lancement du projet FAIDOP.
Un projet qui s’inscrit dans le cadre du Programme Africain et Européen de Formation
professionnelle- ARCHIPELAGO, un Programme d’une durée de 4 ans, financé par le Fond
fiduciaire d’urgence de l’Union européenne (EUTF), dont l’objectif principal est de renforcer
l’employabilité des jeunes et de soutenir la création d’emplois dans les pays du Sahel et du lac
Tchad (Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Gambie, Ghana, Guinée, Mali, Mauritanie,
Niger, Nigéria, Sénégal, Tchad).
Le Coup d’envoi du lancement du Projet FAIDOP a été donné par le Président de la Chambre
de Commerce et d’Industrie d’Aix- Marseille Provence – CCIAMP, M. Jean-Luc CHAUVIN,
le Président de la Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture de Mauritanie –
CCIAM, M. Ahmed Babe Ould ELEYA et le Président de la Conférence Permanente des
Chambres Consulaires Africaines et Francophones – CPCCAF, M. Mounir MOUAKHAR.
FAIDOP est un projet qui sera mis en œuvre en collaboration avec la Chambre de Commerce et
d’Industrie d’Aix- Marseille Provence et le Grand Port Maritime de Marseille (GPMM).
L’objectif étant d’insuffler dans le secteur portuaire Mauritanien une nouvelle dynamique en
matière de formation et d’insertion professionnelle en adéquation avec les besoins réels des
entreprises et de renforcer l’employabilité et l’intégration des jeunes mauritaniens dans le marché
de l’emploi mais aussi d’encourager l’Entreprenariat féminin.
Le choix du secteur portuaire n’est pas fortuit, particulièrement dans le nouveau contexte de
l’économie pétro-gazière. En effet ce secteur joue un rôle primordial dans l’économie nationale et
représente un levier important de croissance économique. Le Port de Nouakchott (PANPA) doté
d’une position géographique stratégique, joue un rôle prépondérant dans le commerce
international de la Mauritanie et de ses pays voisins non dotés de façade maritime. Néanmoins, il
est confronté à d’importants défis dont une main d’œuvre peu qualifiée et le manque d’une offre
de formation qui couvre l’ensemble des métiers portuaires.

Ce projet d’une durée de 48 mois, financé à hauteur de 499 mille d’euros par l’UE, devra permettre
la formation de 295 jeunes, dont 260 seront insérés sur le marché du travail, 150 seront formés à
l’entrepreneuriat, et 90 chefs d’entreprises à l’apprentissage en milieu de travail et le recyclage
de 30 formateurs. La composante Formation aux métiers portuaires sera assurée par l’Institut de
formation du GPMM, la Composante Formation en Entreprenariat sera dispensée par la CCIA
de Mauritanie alors que la composante Formation des formateurs sera organisée par l’Ecole
Pratique (établissement de formation professionnelle de la CCIAMP).
FAIDOP repose sur une volonté commune de poser un nouveau jalon dans la promotion et le
développement du capital humain en Mauritanie.

Cette ambition, outre qu’elle tisse des liens durables par le contact et la transmission du savoir-
faire, représente aussi une diplomatie durable des affaires et des métiers, à travers les réseaux

forgés à l’occasion.
Le projet prévoit ainsi un programme de formations professionnelles auprès de jeunes (de 15 à
40 ans), hommes, femmes ou migrants en 2021 et 2022 à Nouakchott. L’Institut de formation du
GPMM dispensera des formations aux métiers portuaires (docker, agent de sécurité/sûreté,
grutier, etc.) sur le Port de l’Amitié (Nouakchott). La CCIA de Mauritanie organisera quant à
elle une formation à l’entreprenariat alors qu’une formation de formateur/tuteur sera dispensée
par l’Ecole Pratique (établissement de formation professionnelle de la CCIAMP).
La Cérémonie s’est déroulée en présence du Vice-président de la CCIAMP, M. Frédéric
RONAL, du Directeur Général Adjoint du PANPA, du DRH et membre du Directoire du
GPMM, du Président de l’UMF (Union Maritime et Fluviale) d’Aix Marseille Provence, du
Président de Via Marseille Fos, du Président de la Fédération des Services de Mauritanie
et du représentant de l’Ambassadeur Chef de mission de l’Union Européenne en Mauritanie.
En marge de cette cérémonie, le Président de la CCIAM a signé avec le Chef de Mission de
l’Organisation Internationale pour les Migrations – OIM auprès de la République Islamique de
Mauritanie une convention pour renforcer leur coopération dans des domaines d’intérêt mutuel,
et notamment pour l’inclusion des migrants et migrants de retour dans les opportunités de
formation professionnelle.

Pour plus d’informations, visitez le site web de la CCIAM :www.cciam.mr

Ou écrivez-nous sur faidop@cciam.mr

Exécuté par :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *