dimanche , octobre 17 2021
arfr

Formation sur la Sécurité et l’Efficience en Manutention portuaire. 14/06/2021

Un atelier de formation sous le thème « Sécurité et Efficience en Manutention », organisé par la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Mauritanie (CCIAM) et la Chambre de Commerce et d’Industrie métropolitaine Aix-Marseille-Provence (CCIAMP), dans le cadre du Projet Européen ARCHIPELAGO-FAIDOP a été lancée le lundi 14-06-21 au Port Autonome de Nouakchott, dit Port de l’Amitié (PANPA).

Cet atelier est organisé en partenariat avec le Grand Port Maritime de Marseille (GPMM), et vise à insuffler dans le secteur portuaire une nouvelle dynamique en matière de formation et d’insertion professionnelles. Il a été préparé aussi conjointement avec le Port de Nouakchott et la Fédération des Services de l’Union Nationale du Patronat Mauritanie.

A travers cette formation, la Chambre de Commerce cherche à renforcer les capacités des dockers du port. Au cours de cette 1ère session de formation, qui dure 5 jours, les 25 bénéficiaires se pencheront sur les aspects liés à l’activité portuaire, notamment :

  • Savoir se situer dans l’environnement portuaire,
  • Connaitre la réglementation en vigueur et la typologie des accidents,
  •  Être en capacité d’exécuter les opérations de manutention dans le respect des règles de sécurité.

Le Président de la Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture de Mauritanie, M. Ahmed Baba Eleya, a déclaré dans une allocution à cette occasion, que cette session représente la première d’une série programmée dans le cadre du projet « formation, accompagnement et insertion dans le domaine portuaire », fruit d’une collaboration entre la Chambre de commerce de Mauritanie et celle d’Aix-Marseille-Provence. Il s’agit de contribuer aux efforts déployés par les pouvoirs publics en vue de réduire le chômage des jeunes.

Il a ajouté que le manque de formation technique et professionnelle dans les zones portuaires nécessite la mise en place d’un programme de formation adapté aux différentes professions portuaires, telles que les grutiers, les personnels de chargement et de déchargement, les dockers et les transitaires.

Il a indiqué que le choix du secteur portuaire n’est pas fortuit, en particulier dans le nouveau contexte de l’économie pétro-gazière, précisant qu’outre sa position stratégique pour la Mauritanie et ses voisins enclavés, le port de Nouakchott assure un rôle de complémentarité pour ses partenaires et de moteur de la croissance économique.

A son tour, le Directeur Général Adjoint du Port de l’Amitié, M. Cheikh Bowe Cheikh Mohammed Taghiyoullah, a souligné l’importance du contenu des différents modules de formation de la session et son impact sur la mise à niveau indispensable du personnel du Port, l’amélioration du rendement de l’infrastructure et l’ancrage des règles de sécurité.

Le lancement de cette session de formation a été l’occasion pour le Président de la Fédération des Services de l’Union Nationale du Patronat Mauritanien, de saluer la force du partenariat qui lie les travailleurs portuaires à la Fédération des Services, soulignant l’importance de cette session de formation pour la sécurité du personnel du Port d’une manière générale.

Il a insisté aussi sur l’importance de la formation professionnelle, à travers laquelle, le Port de Nouakchott gagnera en compétitivité et pourra occuper sa juste place parmi les ports de la région.

Pour sa part, le représentant de l’Union européenne, M. Limam Malik, a assuré que la qualité des exposés qui seront présentés et l’excellent niveau des formateurs participeront à un réel renforcement des capacités du personnel du Port et des structures qui y travaillent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *