dimanche , 25 février 2024
arfr

 La CCIAM abrite une réunion sur l’exportation du ciment au Mali

La Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture de Mauritanie a abrité ce matin, mercredi, une importante réunion où la délégation malienne actuellement en visite en Mauritanie et la délégation mauritanienne d’accompagnement ont rencontré des représentants des cimenteries mauritaniennes, dans le but de trouver les moyens d’approvisionner le marché malien en ciment.
La rencontre s’est déroulée en présence du Ministre du Commerce malien, M. Mohamed Ould Mahmoud, du président de la Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture de Mauritanie, M. Ahmed Babe Ould Eleya, de son homologue malien, M. Youssouf Bathily, et du Secrétaire Général de la Chambre de Commerce Mauritanienne, M. Wane Abdoul Aziz, ainsi que des membres des deux délégations et des représentants des cimenteries.
Les intervenants mauritaniens ont exprimé à l’unanimité leur entière solidarité avec la République sœur du Mali dans la crise qu’elle traverse. Les représentants des entreprises ont passé en revue les difficultés auxquelles sont confrontées leurs exportations en ciment vers ce pays. Difficultés dont on peut citer, en premier lieu, l’impossibilité de maintenir des prix compétitifs, face aux taxes imposées par les autorités des deux pays.
Après de longues discussions où furent abordés les divers aspects du sujet, le Ministre malien  a estimé que la plupart des problèmes soulevés sont liés à des questions techniques qui seront discutées avec les parties prenantes et les spécialistes, qu’elles soient liées à la détermination des prix ou à la révision des taxes ou autres, soulignant que ce qui le préoccupe ici, c’est de savoir dans quelle mesure les entreprises cimentières mauritaniennes sont prêtes à exporter vers son pays, quelles sont les quantités disponibles pour cela et les dates auxquelles le processus d’exportation peut démarrer.
Pour sa part, le président de la Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture de Mauritanie, M. Ahmed Babe Ould Eleya, a appelé à tout mettre en œuvre pour aider les frères maliens, mais il a mis en garde les cimentiers contre toute action qui pourrait affecter négativement le marché national.